// Add the new slick-theme.css if you want the default styling Bibliothèque numérique patrimoniale
Un trésor médiéval : Heures à l'usage de Rome, manuscrit enluminé grand format Un trésor médiéval : Heures à l'usage de Rome, manuscrit enluminé Médiathèque Publique et Universitaire

Commençons d'abord par expliquer ce qu'est un livre d'heures. Il est écrit en latin. A l'image du bréviaire destiné aux clercs, le livre d'heures, qui est destiné aux laïcs, est un livre de prières à effectuer en fonction des heures de la journée :

du matin pour les laudes, tierce,

à midi sexte,

l'après midi none,

jusqu'au soir vêpres, complies, vigiles.

Mais ces prières ne sont pas le seul contenu des livres d'heures, même si chaque livre est unique, on y trouve souvent aussi :

♦ un calendrier : servant à indiquer les principales fêtes et saints du jour.

Ici, notable est l’importance accordée à Saint Jean Baptiste dans le calendrier, où il est inscrit en bleu au 24 juin. Jean-Baptiste est le premier saint mentionné après la Sainte Face et la Trinité. Il est illustré dans les suffrages, qui présentent en général le saint dans la scène la plus célèbre de sa vie (souvent une scène de martyre).

Les seules fêtes à qui sont accordées ce rang, le plus élevé, sont les fêtes principales (Circoncision, Epiphanie, Purification etc..) et les saints : Pierre et Paul (29 juin), Marie Magdalene (23 juillet), Jacques et Christophe (26 juillet), Anne (27 juillet), et Saturnin (29 novembre).

Extrait du calendrier au mois de Juin Extrait du calendrier au mois de Juin

♦ des prières ou suppliques en fin d'ouvrage, à l'attention de certains Saints. On retrouve par exemple à la fin de notre manuscrit des images de Saints :

Saint Jean Baptiste, tenant un agneau

Saints Pierre, tenant une clé semblant converser avec Paul, une épee à la main, symbole de son supplice

Saint Michel terrassant Satan représenté en dragon, 

Sainte Catherine représentée avec une épée, 

Saint Antoine le grand tenant une clochette, 

Sainte Marguerite un dragon couché à ses pieds :

 

Sainte Catherine (détail)

 

♦ les heures de la Vierge : il s'agit de psaumes, cantiques, hymnes et de courts extraits du Cantique des cantiques dont les textes sont liés partiellement à la Vierge. Les enluminures, scènes de la vie de la Vierge ou de la naissance du Christ, servent plutôt d'images de dévotion que d'illustrations aux textes. Entre ceux-ci, étaient intercalés des versets délimités par des lettrines, et des chants (répons).

♦ les psaumes pénitentiels : ils servent généralement à se repentir et à demander le pardon pour des péchés.

♦ l'office des morts : il contient les prières récitées par le clergé pour le salut de l'âme d'un mort à l'occasion de funérailles. Il servait à commémorer la mort d'une personne pour les laïcs et à prier pour le salut de son âme au purgatoire.

 

Dans ce manuscrit, la dorure n’a pas bien tenu à l’assiette, couche qui sert de transition entre le parchemin et l'or. On note l’usure de l’or sur le feuillage dans les marges et à plusieurs endroits dans les miniatures.

Les armoiries de la famille Brosse ont été sans doute inscrites sur les feuillets prélevés.

 

Source complémentaire : Wikipédia


D'autres parcours peuvent vous intéresser...

© 2018. Valence Romans Agglo
Valence agglo